Jeune demoiselle recherche un mec mortel…

Hello à tous …

Le sujet qui m’inspire aujourd’hui pourrait s’intituler à la recherche de la perfection. Mais j’ai bien aimé cette photo et depuis que je l’ai vue, je n’ai en cesse la chanson de Diam’s en tête… ( sourire), du coup j’étais bien tentée de la mettre à la une de cet article.

Jeune demoiselle recherche un mec mortel… Un mec qui pourra me donner des ailes, un mec fidèle qui n’a pas peur qu’on l’aime….

Ce n’est qu’une question de titre mais ce sujet s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Et je ne vais pas ici aborder le thème de la fidélité. J’en ai déjà parlé dans un article il y a quelques mois. Aujourd’hui je veux parler de l’insatisfaction, de la quête de la relation parfaite…

Il/ elle n’est pas grand(e) , il/elle est trop petit(e) , il/elle est trop gamin(e) dans sa tête, il/elle est trop bordélique, je préfère les personnes à peau claire( si si je l’ai déjà entendu), il est trop gentil, je m’ennuie, il/elle m’a mal parlé  bref retour arrière impossible, ou encore tentation forte de tendre vers la cassure. On s’en va et c’en est terminé d’une relation qui pourtant il n’y a pas si longtemps nous épanouissait. Mais comment en est-on arrivé là?

J’ai l’impression qu’on est tous à la recherche de la perfection, ce qui nous pousse à ne pas faire d’efforts vis à vis de l’autre. Vous rencontrez quelqu’un, au bout de quelques temps dès qu’il commence à y avoir un peu d’eau dans le gaz, c’est le temps des remises en questions. Il / elle n’est pas assez bien, on reproche tant de choses à l’autre, la critique n’en finit pas et les relations se font de plus en plus insupportables. Mais si cette personne ne nous convient pas au fond que fait-on avec elle? Serait-ce la peur de la solitude qui nous fait rester en ne cessant de reprocher la même chose à l’autre?La recherche de nouveauté, ou cette quête de perfection qui nous pourrit la vie, les relations. A t on besoin d’aller voir ailleurs pour confirmer que cette personne n’était pas la bonne ou alors réaliser que le problème en fait c’était soi?

L’amour est un cercle vicieux. Ceux qui sont en couple veulent s’en échapper quelques heures, voire quelques jours et les célibataires veulent être en couple en se disant que cela les rendra heureux. L’être humain étant un éternel insatisfait, y a t-il une infime chance que la personne parfaite soit réelle, ou existe t-il une personne sur terre avec qui notre personnalité s’emboîte parfaitement.

L’idée de devoir assumer une relation peut être flippante et du coup on trouve n’importe quelle raison pour pouvoir tout gâcher au lieu de s’investir et faire des efforts pour que ça marche.

En cas de dispute, si elle conduit à la rupture, en fonction des cas, chacun a une part de responsabilité. Étant pour la paix des ménages ( sourire), Je pense qu’une remise en question de la part de chacun ne fait de mal à personne.  L’orgueil n’a aucune place face à une relation à laquelle on tient. Vous vous êtes dit des mots durs ça peut arriver à tout le monde. Que celui qui n’a jamais péché me jette la première pierre. Il ne faut juste pas que ce soit récurrent, car mots durs ne signifient pas forcément manque de respect vis à vis de l’autre. Quelques fois, la colère peut nous faire dire des choses qu’on ne pense pas forcément ou qu’on a peut-être pensé à un instant T, mais qu’on regrette après avoir pris un peu de recul et une fois que les émotions se sont un peu tassées et que les idées se sont un peu plus clarifiées.

La relation parfaite n’ existe pas, de même que l’homme ou la femme parfaite…

Je pense que nous sommes responsables de notre bonheur. Une fois que l’on a compris cette phrase, la vie en couple devient beaucoup plus simple, de même que nos relations avec les autres. Si je ne suis pas heureuse seule, la personne à mes côtés aura beau remuer ciel et terre, mais rien n’y fera, je serai toujours malheureuse. Il se pourrait même que j’en vienne à lui reprocher d’être la cause de mon malheur. Bien évidemment qu’il y a des exceptions à la règle. Mais si vous avez une personne à côtés qui vous traite bien et que vous n’en êtes toujours pas satisfaite posez-vous la question et réfléchissez à améliorer votre vie vous-mêmes, pour pouvoir être heureux avec l’autre.

Je trouve dommage qu’une relation se termine par manque de communication de compréhension ou de connaissance de soi.

La connaissance de soi est la clé pour avoir la bonne attitude et mieux vivre avec les autres. La connaissance de soi vous évitera bien des mésententes inutiles. La connaissance de soi permet d’avoir assez d’ouverture d’esprit pour avoir conscience des différences des autres. La connaissance de soi facilite le pardon. La connaissance de soi permet d’être soi même apaisé car la colère fait du mal d’abord à soi avant de toucher l’autre. La connaissance de soi permet aussi de ne pas se laisser influencer par les conseils d’amis, de famille etc. Ces mêmes personnes qui vous disent  » De toute façon je ne l’aimais pas je te trouvais trop bien pour lui /elle »  » Tu as bien fait de rompre ». Lu quelque part  » Si quelqu’un critique ton chemin, prête lui tes chaussures ».

Je suis susceptible, sensible. Serait-ce possible que par rapport à une conversation avec l’autre, toute forme de contrariété ( je précise qui pourrait être minime) rende disproportionnée mes réactions ? Dans ces conditions ne vaut-il pas mieux mûrir le sujet au lieu de réagir à chaud? Adapter nos attitudes face à l’autre.

Jeune demoiselle, jeune homme, quand on tient à quelqu’un essayons de la retenir si elle en vaut la peine. Le mec mortel existe juste à l’étape de la drague, la femme au top existe juste à la phase de séduction. Ne restez pas sur vos mésententes surtout si il y a encore des sentiments à restaurer, une relation à sauver. Le couple parfait n’ existe pas. On se dispute, on se réconcilie, on apprend à se connaître et la tolérance envers l’autre peut la pousser à agir de la bonne façon avec soi. A moins d’être en face d’un(e) pur(e) égoïste. Mais je pense qu’il n’y a pas de mal à vouloir qu’une relation marche quand il y a encore quelque chose à sauver. Il ne faut pas non plus s’accrocher quand cela ne vaut définitivement pas la peine. Mais l’acceptation de l’autre, la tolérance, la connaissance de soi, la patience, la discrétion, sont quelques petites clés selon moi pour une relation équilibrée et durable.

Bon courage

Kiss and love

Elsie

 

4 commentaires sur “Jeune demoiselle recherche un mec mortel…

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :