Rencontre occasionnelle avec un ennemi

« Je suis fatiguée. Parfois, j’ai souvent envie de tout arrêter. De disparaître. Mais pour aller où ? »

J’ai vu ce message sur un mur la semaine dernière et ce message reflète de temps à autre certaines pensées de beaucoup de gens y compris les miennes.

« Je suis fatiguée. Parfois, j’ai souvent envie de tout arrêter. De disparaître. Mais pour aller où ? »

Cette phrase peut être comprise de différentes façons.

Pour ma part elle traduit mes doutes… je dis bien MES DOUTES..

La plupart du temps, nous avons envie d’ être pleins d’énergie, forts, courageux avec des pensées positives, du self estime etc. Mais il arrive quelques fois que l’on puisse faire face à quelques doutes. Quand vous êtes une personne et que vous inspirez pas mal de monde, vous avez je pense comme ce sentiment que vous devez être forte pour continuer à inspirer votre entourage, vos followers etc. Des tas de gens comptent sur vous, vous devez en quelque sorte donner le bon exemple, être à la hauteur.  Personne ne vous imagine douteux.

 » Je ne parle pas de moi:) « Je ne me sens pas particulièrement influente ou inspirante (sourire). Je pense à ces personnes qui inspirent comme Gaëlle Prudencio la sexy curvy qui incarne le mouvement body positive et Mylène Flicka, la damoiselle au béret rouge, Sarah Codjo  avec sa marque Perlicious et j’en passe. Il y en a beaucoup d’autres mais ce sont les deux prénoms qui me viennent à cet instant précis où j’écris mon article. Ces personnes qui pour moi incarnent positivité, force, courage, intelligence bref plein de qualités qui m’inspirent et qui me font me dire que si elles se lèvent le matin pour poursuivre leurs rêves et faire ce qu’elles ont à accomplir, je devrais aussi avoir le courage de le faire, ou du moins me poser la question.

Quelle est ma passion, de quoi je rêve?

Je m’inspire de ces personnes parce que pour ce sont des personnalités proches, comme vous et moi, qui ont commencé quelque part, qui ont surpassé les clichés, de l’âge ou de la morphologie pour avancer et réussir dans leur domaine. Je les imagine fortes et courageuses, et  quand j’essaie de penser à ces quelques personnes, je me dit: Elsie il leur en a fallu des années ; alors lève toi continue et tu verras où ça te mène. Tu crois qu’elles n’ont pas doute? la différente c’est qu’elles se sont relevées à chaque coup dur.

Enfin je m’emballe encore. Le sujet du jour est le doute et il nous arrive souvent de douter justement….

Bizarrement face à ce sentiment, nous sommes envahis de quelques idées négatives. Remises en question, ses choix, on se demande où on va et même si on va dans le bon sens. On est un peu déboussolés; et la moindre décision paraît plus compliquée à prendre. Si encore quelqu’un vient vous vous dire quelque parole un peu dure, il se pourrait bien qu’il ne se rende pas compte à quel point cela pourrait vous toucher. Vous êtes juste fatigué …

Le doute….

Le doute, qui nous pousse à voir tout de manière négative, à se déprécier, ou à se remettre en question ce sentiment qui peut engendrer la peur etc.

Il m’arrive parfois d’être envahie par ce sentiment. Dans ces cas, tout jugement me parait difficile, sur ce que je dois faire, ce que j’ai à faire, par où commencer. Je me sens comme paralysée, impossible de prendre une décision. Mais l’essentiel c’est de ne pas le laisser s’installer. A ces moments nous ne maîtrisons plus nos pensées.

La plupart du temps dans ces cas là, on se complaît dans l’inaction quand ça dure trop, on peut perdre confiance en soi.  Quand vous démarrez quelque chose et que les choses ne se passent pas comme vous l’espérez… Tout le monde aura beau vous dire  des paroles positives si vous n’y prêtez pas attention, vous n’aurez en tête que vos doutes. Quand vous êtes fort vous avez tendance à faire ce qu’on attend de vous à avancer malgré vos doutes.  A vous remettre en scelle rapidement. Quand vous avez l’impression d’être seul, c’est moins évident. Mais reconnaître ses faiblesses, est une grande force, car cela permet de mettre des mots sur ce qu’on ressent; ce qui nous pousse à l’action justement.

« Je suis fatiguée. Parfois, j’ai souvent envie de tout arrêter. De disparaître. Mais pour aller où ? »

Nulle part. Parce que vous n’êtes pas seul(e) au monde.

Sachez que vous avez le droit de ressentir ce que vous ressentez.  Vous avez le droit de craquer si besoin.  Personne n’est obligé d’être fort tout le temps. Il ne faut pas hésiter à remettre à leur place, ces personnes qui volontairement ou non accentuent un sentiment que vous ressentez au plus profond de vous. Pas besoin de vous justifier.

Vous avez 30 ans passé, vous êtes célibataire ? et alors ?

Vous êtes entouré d’entrepreneurs et on a tendance à vous comparer à  vos pairs?  L’essentiel c’est ce qui vous convient vous car tout le monde n’a pas la fibre entrepreneuriale.

Vous n’êtes pas propriétaire? c’est vous que ça regarde.

Vous êtes marié(e) et n’avez pas encore d’enfants ? Ça vous concerne

Vous êtes en couple depuis des années  et toujours pas de bague au doigt? A qui ça pose problème?

Votre enfant est un peu trop actif ou pas sage? laissez les dire. Vous faites au mieux, vous êtes un bon parent. Quoi qu’il advienne personne ne connaît votre enfant mieux que vous et ceux des autres ne sont pas mieux.

On vous reproche votre manque d’attentions? tant pis. De temps en temps il est bon de penser à soi.

Votre projet professionnel a du mal à démarrer courage courage et patience. Les plus belles réalisations mettent du temps.

Toutes ces remarques, bref faites les taire car personne ne vous connaît mieux que vous même et personne ne partage votre quotidien.

  1. Entourez- vous de personnes bienveillantes, qui auront toujours le mot, la phrase pour vous remettre d’aplomb. Car dans ces cas là, on est pas assez objectif pour s’apercevoir de la chance qu’on a, ou des solutions qui s’offrent à nous.
  2. Ne rejetez pas les personnes qui ont juste envie de vous tendre la main. Soyez réceptif
  3. Ne laissez pas le doute s’installer longtemps
  4. Remémorez- vous pourquoi vous avez fait ces choix sur lesquels vous doutez aujourd’hui. Ils vous ont procuré du bonheur à un instant T? alors essayez de rechercher ce bonheur essayez de le ressentir à nouveau.
  5. Faire une pause. Quoi que vous fassiez, faites une pause.  Ne faites pas ce qu’on attend de vous, mais faites ce qui vous convient.
  6. Posez vous la question.  Qui est cette personne qui me fait du bien? appelez la ou voyez la échangez avec elle.
  7. Pensez au parcours de votre mentor si vous en avez un, inspirez vous en….

Voyons le côté positif des choses, il ne faut pas craindre le doute car dans ce cas on se mettrait automatiquement en situation d’ échec. Non. Car douter nous permet aussi de nous remettre en question et nous pousse à réfléchir. De nous améliorer. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi.

Le doute est un créateur d’idées.

C’est dans des phases de doutes que j’ai créé le club des audacieux, et ce sont ces doutes qui inspirent aussi de la réflexion et la rédaction de mes articles. Bien évidemment que ces mêmes doutes ont tendance à revenir mais ne pas oublier pourquoi on a commencé à faire quelque chose ou pourquoi  on a envie de le faire. Si à bout de questionnements vous finissez par trouver The way To go…. Ce ne serait que victoire.

Bientôt un an de blogging, des idées, des projets à  mûrir, des orientations à faire pour faire de ce blog une belle aventure sur le long terme.

Pas besoin d’être fort tout le temps, c’est impossible. C’est le cycle de la vie.

Quoi qu’il en soit mes chers abonnés, je n’ai pas la science infuse. Je ne fais que partager mes pensées et elles sont discutables alors merci de m’accorder le bénéfice du doute …

God bless you

Elsie.

 

4 commentaires sur “Rencontre occasionnelle avec un ennemi

Ajouter un commentaire

Répondre à Farida Daouda Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :