Confessions …

J’ai reçu un mail d’une personne que je ne connais pas et qui avait besoin de partager ses pensées. Ce mail m’a inspiré mon sujet du jour: L’impact des réseaux sociaux et ce besoin des autres en général dans certaines situations… Alors j’ai eu envie de parler de mon expérience à mes débuts, mais pas que, aussi de ce que je vois et ressens autour de moi…Une inspiration subite à 3h du matin que j’ai eu envie de transcrire instantanément.

Les réseaux sociaux qu’est-ce c’est? Facebook, Instagram, Snapchat etc.. J’y suis inscrite depuis longtemps mais ce n’est que récemment que j’y suis un peu plus active, avec le blog notamment. Pour moi il s’agit d’un miroir dont on aimerait qu’il nous renvoie une image plus belle que la vraie… Qui est-ce qui met des photos de lui au réveil, les yeux globuleux (sourire), personne évidemment. Même nos photos les moins avantageuses ont un style particulier (sourire). Tout ça pour dire que c’est d’une part une vitrine inexacte de la réalité; une sorte de miroir enjolivé de notre vie ou de celle des autres et d’autre part, un faux lien avec la réalité qui nous donne cette impression d’avoir une vie sociale parfaite et d’être ou non aimé. Les gens postent des photos de leur soirée, vous vous rendez compte que vous n’y avez pas été convié par exemple. Vous vous dites wow la fête était belle. Mais évidement que ce sont les photos les plus belles qui ont été postées mais ça ne vous vient pas en tête. Tout est fait de manière à ce que ce soit beau avec les filtres qui vont avec. Mais ce n’est qu’une image à un instant T de la vie. C’est d’autant plus dur je pense, pour les adolescents qui ont ce besoin d’acceptation dans une communauté. Heureusement qu’avec l’âge, les priorités changent.

Mais quoi qu’il en soit vous voyez votre contact montrer ses photos de vacances, vous vous dites super il ou elle a une vie de rêve pendant que moi je m’ennuie (sourire). Quand vous postez une photo, soyons honnêtes, c’est pour être vu, liké, partagé, commenté; vous voulez susciter des réactions, sinon vous garderiez vos photos pour vous et vous ne les publierez pas. On veut montrer notre quotidien dans les plus beaux moments… On a en plus l’impression que ce sont les likes qui font ou non notre popularité.

Selon moi, aujourd’hui: notre sentiment d’appréciation par les autres est un peu conditionné et renforcé par le nombre de j’aime ❤ sur Facebook ou sur Instagram; Puisque notre popularité y est soi disant liée. C’est une idée fausse.

Il y a plusieurs profils sur les réseaux: les actifs, ceux qui commentent tout et n’importe quoi, comme le chat qui danse(sourire), ceux que j’appelle les voyeurs passifs, ils visualisent tout mais ne partagent rien, à la limite vous avez l’impression qu’ils n’y sont pas mais si …et ceux qui vraiment sont inscrits mais jamais connectés un peu comme moi avant.

A la création de ce blog, le fait de publier en anonyme était aussi dû à çà. Ma nature discrète me poussait à remettre en question cette exposition; Ce besoin d’approbation, l’importance du regard des autres dont je me suis affranchie et dont je continue encore de m’affranchir en postant au culot mes vidéos improvisées ou non.

https://leclubdesaudacieux.com/2018/01/10/le-regard-des-autres/

J’avais besoin du soutien de mes amis pour en quelque sorte me lire, me conforter, être les premiers à qui transmettre mon message, me rassurer, sur le fait que j’étais sur la bonne voie et que je ne racontais pas des choses inintéressantes, j’avais envie d’exprimer quelque-chose à mes premiers fans en quelque sorte (sourire).

Aujourd’hui les entreprises se mettent en valeur sur Facebook instagram, LinkedIn etc. Et c’est le partage qui vous permet de vous agrandir, de vous faire connaitre, d’élargir son réseau, de faire évoluer son entreprise, qu’elle soit source de profit ou non. Blog ou activité professionnelle rémunératrice et dans laquelle vous vous investissez financièrement.

Au final pour ma part, j’en ai oublié la question principale sur le bien-être que me pouvait me procurer mon blog et le message qui pouvait toucher non pas 100 personnes mais au moins une qui pourrait en être inspirée.  Mon blog ce n’est pas un investissement financier, mais de l’énergie, de la réflexion sur les sujets, une volonté de partage, une jolie conciliation de mon activité de blogueuse, de ma vie privée, professionnelle, sociale etc. J’ai eu au début, maintes fois envie d’arrêter, ne me sentant pas suffisamment soutenue parce que peu confiante en moi-même. Votre famille, c’est votre famille ils vous encourageront toujours mais vous avez envie de plus… Vous ne savez pas apprécier le bonheur de l’instant présent.

Au départ vous prenez mal ce manque de soutien des personnes que vous considérez comme vos proches. Vous demandez à vos amis de lire, de vous donner leur avis, de s’abonner, de liker voire de partager votre page etc. De vous soutenir en résumé.. Simple.. Mais ils ne le font pas. Pas envie, manque de temps, vous écrivez trop vite, etc. Soit.. Ils ont leurs raisons. Vous remettez en cause leur amitié, leur soutien vis à vis de vous, vous ne comprenez pas ce manque d’intérêt vis à vis d’un projet qui vous porte à cœur et eux ne comprennent pas pourquoi leur soutien vous importe tant. Bref un dialogue de sourds finit par s’installer, vous poussant à vous éloigner de ces personnes dont vous remettez en cause le lien que vous pensiez vous unir. Mais une personne sage m’a dit: Dans la vie tout le monde ne vous abandonnera pas. Vous trouverez toujours sur votre route, quelqu’un qui vous tendra la main et cette personne vous ne vous y attendrez même pas, et ce peu importe la situation dans laquelle vous vous trouverez, le problème que vous rencontrerez, il y aura des gens dont vous découvrirez des vertus non soupçonnées et vous finirez par les considérer encore plus et leur donner une place dans votre vie car ils vous auront tendu la main à un moment où vous en aviez besoin… C’est exactement ce qui s’est passé. Quelques amis et quelques personnes moins proches ont encouragé mon blog et ont participé à cette prise de confiance que j’arbore aujourd’hui plutôt fièrement. Je me sens grandie et c’est grâce à ma famille et à ces personnes. Elles se reconnaissent et je leur dis merci à chaque fois que j’en ai l’occasion… Avec du recul, aujourd’hui je vois les choses différemment. J’assume mes écrits sans avoir besoin d’approbation. Je ne suis pas contre des encouragements ou de la critique après tout ça permet de s’améliorer; mais les sujets que je mets en ligne, les mots que j’écris sont postés avec assurance.

Martin Luther king a dit  » À la fin vous vous souviendrez non pas des mots de vos ennemis mais du silence de vos amis » cette phrase prend tout du sens à certains moments quand on l’adapte à soi…

Tout ça pour dire à cette personne qui m’a écrit qui a des phases de doute liées à ses projets, à sa perception des réseaux, à ses doutes vis à vis de ses proches amis et aux personnes quelque soit leur problème et qui ne se sentent pas soutenues:

– Formule clairement l’aide dont tu as besoin. On ne pourra pas te reprocher de n’avoir pas demandé.

– Il y a des gens qui ne te soutiennent pas non pas par mauvaise foi mais parce-que ils ne comprennent pas l’importance de leur impact. Certaines personnes ont besoin de vivre les choses pour les comprendre. Relativise, essaye en tout cas.

– Tu n’es pas seul. Tu as une famille et leur voix importe même si tu ne t’en rends pas compte.

– Tu rencontreras des personnes qui te soutiendront… Comme on dit « on vient au monde seul et en pleurant puis vous êtes en général entouré d’un amour qui vous aide à grandir. » De cette même façon dans la vie, tu seras amené à traverser des difficultés; Mais tu rencontreras sur ton parcours quelqu’un qui te tendra la main, sois juste réceptif et tends toi aussi la main pour saisir cette opportunité.

– Sois ta propre muse, Crois en toi et aie la foi, Que ce soit en toi-même ou en Dieu, quelque soit ta religion aie foi en quelque chose. Athée ou pas fais le bien autour de toi, tu en récolteras beaucoup. Je me dis souvent après la pluie le beau temps donc patience il y aura des jours meilleurs.

– Demande certes, mais n’attends rien de personne d’autre que toi-même en tout premier lieu. L’aide te viendra; mais si elle ne vient pas tu ne seras pas déçu. On est beaucoup plus heureux en comptant surtout sur soi.

– Il y a toujours des personnes qui traversent des difficultés plus importantes que les tiennes, essaye de positiver. Elles ne sont pas insurmontables.

– Aie du recul par rapport aux réseaux sociaux. Prends les gens tels qu’ils sont; essaye en tout cas. Ne t’éloigne pas de tes amis pour si peu, adapte toi, et réapprends à les connaître avec ce qu’ils peuvent ou non t’apporter. La vie est courte. Apprécie les petits plaisirs et avance comme tu peux sans perdre de vue là où tu as envie d’aller et comment t’y rendre. On est beaucoup plus heureux.

Pour les autres j’ai envie de dire

Une personne qui a un projet, une entreprise, ça ne vous coûte rien de la soutenir. Votre ami crée des bijoux par exemple, soutenez-le, relayez l’information, soyez ses premiers clients. Achetez au moins un bijou. Ne vous dites pas que c’est forcement cher ou que vous n’avez pas envie, ou pas le temps … 10 euros vous le dépensez au mac do, alors si chacun mettait 10 euros pour soutenir une personne qu’il connaît et qui entreprend par exemple, ce serait un bon départ pour elle dans une prise de conscience/de confiance personnelle ou alors un soutien inespéré dans le démarrage de quelque chose qui peut devenir important.

Ne sous estimez pas l’impact d’un simple encouragement ou de paroles positives dans la vie d’un membre de votre famille ou de vos amis. Ne restez pas dans votre bulle en vous disant que vous seul avez déjà votre vie à gérer, ne vous satisfaites pas d’un sourire de façade, voyez au delà…

IMG_20180412_105150_554

Bon courage

kiss & love

Elsie.

12 commentaires sur “Confessions …

Ajouter un commentaire

  1. Très bons points de réflexion, et la spontanéité à les écrire est encore plus fascinante parce que l’authenticité s’y ressent. Merci Elsie, ta plume est à la fois bouleversante et apaisante. Pamphile

    Aimé par 1 personne

  2. Awww trop bel article et c’est exactement ce que j’ai ressenti à la création de mon blog culinaire. La majorité de mes contacts sur fb ne likent pas mes posts, ne commentent pas ni ne partagent & des fois t’as envie de laisser tomber. Même si au départ c’est ta passion qu’est ce que ça coûte aux gens de t’encourager?!! Y’en a même à qui j’avais envoyé des demandes pour liker ma page et tu reçois des messages longtemps après dans le style  » oh j’avais pas vu ton invitation » ou « j’ai oublié » etc pffffff n’importe quoi!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :