Plus de 30 ans, célibataire et sans enfants

la plupart des gens ont tendance à poser des questions qu’ils n’aimeraient pas forcément qu’on leur pose à eux.

Tu es célibataire à ton âge encore ? Qu’est-ce que tu attends pour rencontrer quelqu’un?

Pourquoi n’as tu pas d’enfants alors que tu es mariée?

Tu es mariée, quand est-ce que tu fais un enfant? Une fois que vous avez fait votre premier, on vous demande à quand le deuxième en vous précisant que le temps passe et que vous ne devriez pas traîner…

Etc. Ça n’en finit pas…

Ces questions pour la plupart partent d’un bon sentiment mais ne sont pas forcément judicieuses… Pour la simple raison qu’on ne connait pas la vie des gens, ce qu’ils traversent et les combats qu’ils mènent….

Vous avez envie de leur répondre « Mais quel est ton problème », « Est ce que je t’en pose des questions moi » ? Mais vous vous contentez d’une réponse toute faite, doublée d’un sourire à demi camouflé par de la gêne ou de l’agacement.

Parlons plus précisément des trentenaires célibataires. La pression sociale vous devez certainement la connaître.

Surtout quand vous êtes une femme. On vous laisse penser que quelque chose cloche chez vous, vous les faites fuir, etc. Quand vous êtes un homme, vous avez encore du temps avant qu’on ne vous tombe dessus. Mais qu’on soit homme ou femme, on est responsable de la manière dont on a envie de gérer nos vies.

Quand on atteint l’âge de 26 ans, on passe un cap, c’est l’heure du premier bilan. On est jeune, mais plus tout à fait considéré comme tel, car on ne rentre plus dans le cadre des systèmes de réduction proposés aux jeunes. A 30 ans, c’est l’heure du deuxième bilan. On a soit envie de se poser, soit envie de profiter encore quelques années avant de se mettre définitivement en couple. Mais malheureusement, les personnes autour, famille surtout la famille, commencent à vous mettre en tête que vous êtes en retard. Ils pensent à votre horloge biologique, et pourtant c’est la vôtre. Comme s’il suffisait de claquer des doigts pour rencontrer la personne qui vous plait et les amis ont tendance à vouloir que vous vous mettiez en couple comme elles, pour que vous viviez les mêmes choses; sorties en couple, discussions de couples etc.

Cet article n’est pas un remake de mon précédent article intitulé « Happy singles » pour faire une éloge du célibat

https://leclubdesaudacieux.com/2017/12/13/happy-singles/

Mais plutôt pour passer un message à ces personnes trentenaires et célibataires et sans enfant et aussi aux personnes qui volontairement ou non leur mettent la pression. Je vais vous énoncer quelques raisons pour lesquelles il est possible d’être célibataire après 30 ans:

  • Ce n’est pas un choix

Il n’est pas évident de rencontrer quelqu’un avec qui tout roule et avec qui le courant passe. Quelques fois vous avez envie de rencontrer quelqu’un vous croyez en l’amour, vous en avez à donner mais personne avec qui le partager. On finit par se convaincre qu’on est bien tout seul. Alors pour cette personne dans cette situation , c’est déjà assez dur sans qu’on ait à lui reprocher son célibat comme si c’était de sa faute.

  • Il/ Elle peut avoir expérimenté une rupture douloureuse

Quand on vit une rupture après 30 ans ou même avant, il est possible de vouloir faire une pause et vivre pleinement avant de vouloir se remettre en relation à nouveau. Être en adéquation avec soi même. Faire un point sur ses erreurs pour éviter de les commettre à nouveau, prendre du temps pour soi.

  • C’est un choix

Il/ Elle préfère être célibataire que coincé(e) dans une relation sans amour, ou étouffante. Avoir toutes les hommes/femmes qu’il ou elle désire et tout simplement vivre librement. Si c’est son choix… Que peut on y faire? Certaines personnes ne sont pas faites pour les concessions que nécessitent la vie de couple. Respectons le …

  • Il/Elle est passé de déceptions en déceptions et n’a plus foi en l’amour.

Vivre des ruptures douloureuses à répétition, peut créer des blessures émotionnelles. Si une personne a du mal à accorder sa confiance, ne se sent pas prête à retenter l’expérience ou à faire face à nouveau, peut être mieux vaut lui laisser le temps d’en guérir, plutôt que de la pousser à se jeter à corps perdu dans une relation. Le risque c’est de devenir un peu trop méfiant, rendre sa relation toxique, pour l’un comme pour l’autre ou alors de développer une dépendance affective en ayant peur d’être rejeté.

  • Peut être que la personne dont elle est attachée ne l’est pas en retour

Qui n’a jamais vécu une histoire d’amour à sens unique? je pense qu’on l’a tous expérimenté au moins une fois. On peut aimer quelqu’un mais on ne peut pas l’obliger à ressentir la même chose. Dans ce cas, le but n’est pas de se mettre en couple par dépit avec quelqu’un pour qui on ne ressent rien.

  • Il/Elle a privilégié sa carrière professionnelle au détriment d’une vie de famille.

Il y a quelques années, les filles fondaient une famille et se mariaient autour de la vingtaine. Aujourd’hui, avec la société actuelle, les femmes qui travaillent, voyagent, profitent de la vie etc. Le couple, les enfants etc. se font beaucoup plus tard. Il est compliqué de concilier les deux. Certes pas impossible mais compliqué. Alors quelques fois il faut faire un choix.

Quoi qu’en soient les raisons de chacun, elles sont personnelles. Qu’elles fassent partie de la liste ou non. Donc quels que soient les questionnements, respectons l’intimité des personnes dans ces, car elles ont peut-être des blessures qui sont ravivées systématiquement, ou des frustrations qui se créent, à force de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas. Respectons donc le mode de vie de chacun.

Elsie

15 commentaires sur “Plus de 30 ans, célibataire et sans enfants

Ajouter un commentaire

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’est vrai qu’il y a cette pression de la maternité sur les femmes dès que la trentaine arrive. Je ne l’ai pas vécu mais des amies à moi oui. En revanche, par rapport aux enfants, on me demande parfois : « C’est pour quand le 3ème ? »

    J'aime

    1. Ah oui comme quoi….ca n’en finit vraiment pas… Mais cette pression elle est vraiment a beaucoup de niveaux… Surtout comme je dis que les gens traversent des phases difficiles… Derrière un sourire derrière un rire se cache peut-être une blessure … Donc autant juste prendre la personne tel qu’elle est et telle… Merci pour ton commentaire.. Bisous

      Aimé par 1 personne

  2. « Le but n’est pas de se mettre en couple avec quelqu’un pour qui on ne ressent rien » j’ai commis cette erreur car je me sentais vraiment seule voir désespérée et j’avais marre de mon célibat qui durait trop longtemps (qui continue tjr de durer d’ailleurs lol) mais j’au regretté. Le mec ne me plaisait pas du tout ni physiquement, ni au niveau du caractère (un mec trop mou & sans charisme) et surtout il était ETOUFFANT limite HARCELANT et quand je répondais pas à ses attentes ( des fois je répondais pas ses SMS ni appels et j’avais pas très envie de le voir non plus) il s’énervant donc était IMPULSIF! Au bout seulement de 2 semaines il voulait déjà que je vienne rencontrer sa famille, me disait des « je t’aime » à longer de journée. Un jour il m’a carrément appelé « mon amour »je lui ai dit de ne plus jamais m’appeler ainsi lool Il m’a vite soule, je l’ai bloqué!! Bref Tout ce qu’il disait & fesait m’énervait automatiquement parce que j’éprouvais rien pour lui.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :