Les blessures émotionnelles

Guérir de ses blessures émotionnelles pour enfin être soi même

Certaines personnes peuvent souffrir à un moment de blessures liées certaines choses vécues: Perte d’emploi, rupture, déceptions, ou abandon d’un proche, perte d’un être cher, enfance difficile etc.; Blessures qui conditionnent dans la façon d’agir. Nous développons une sorte de masque, pour faire bonne figure ou alors nous agissons dans une optique d’autoprotection, qui nous conduit à adopter une attitude différente dans le cadre de nos relations avec les autres, réduit notre confiance en nous-mêmes et envers autrui etc. Plus les blessures sont profondes, plus le masque est difficile à effacer et s’affiche naturellement. Ces sentiments s’installent certainement parce que à un moment il y a eu des non dits, nous n’avons pas agi, nous ne nous sommes pas défendus, nous n’avons pas fait face à nos émotions, ce qui a accentué un déséquilibre en nous-mêmes et conditionné nos actes entraînant, frustration, manque de confiance en soi, asociabilité, attitudes déviantes, boulimie, anorexie, etc.

Au delà des actes que nous posons, les blessures occasionnent certaines attitudes et on se demande comment on en est arrivé là.

  1. Quand nous vivons une rupture difficile, la plupart du temps, nous développons une sorte de bouclier protecteur, nous sommes dans un contrôle de nos sentiments qui nous empêche de totalement laisser libre cours à nos émotions. Soit, nous ne voulons plus nous attacher à personne de peur d’être blessé à nouveau, ou alors nous développons une dépendance affective envers l’autre, traduction ou plutôt conséquence de notre fragilité.
  2. Quand nous sommes face à une humiliation ou à une injustice, nous nous réfugions dans une sorte de cocon qui réduit notre confiance en nous. Accentuant une certaine autoflagellation qui nous pousse à nous sentir nul et à avoir l’impression de mériter tout ce qui nous arrive. Involontairement, on se fait du mal. Le problème dans ces cas là c’est que quand on ne s’aime pas, inconsciemment, on pousse les autres à nous manquer de respect. Il s’agit d’un juste retour de l’image que nous mêmes nous renvoyons. Si nous pensons ne pas mériter le respect, on ne l’aura pas.
  3. Face au Rejet nous avons tendance à nous renfermer et à s’éloigner des autres, par peur de n’être sans cesse rejeté. On devient associable; on fait du tri autour de soi.
  4. Face à l’abandon ,on peut aussi devenir dépendant affectueusement ou alors dans le même cas de figure que le rejet s’éloigner de tout le monde, ne plus se laisser aborder et développer de la méfiance.
  5. Face à une trahison, nous n’arrivons plus à refaire confiance aux autres. Mais tout le monde ne vous veut peut être pas du mal. Il faut savoir faire la part des choses.

J’avais écrit un article sur  » La perte d’un être cher ». Difficile d’accepter cette douleur. On traverse un bon nombre d’émotions pour finir par vivre avec.

Quand on refoule ses blessures, n’importe quelle expérience inconfortable similaire ou non peut les réactiver, ce qui nous place dans des situations qui nous font revivre les mêmes douleurs encore et encore, que celles ressenties auparavant. Y Faire face, permet de réfléchir à un moyen de les accepter, d’en guérir, et d’éviter de passer à côté de sa vie en traversant un bon nombre de choses désagréables. Un acheteur compulsif cherche à combler un manque, il n’y fait pas face, mais au fond que récolte-il à part vider son portefeuille et vivre dans le découvert, s’endetter? Et quand je prends par exemple les star de téléréalités ou les personnes qui cherchent désespérément la notoriété, ils ont un besoin de reconnaissance, besoin d’être aimé. Une fois tombés dans l’anonymat, ça les pousse dans la dépression voire au suicide.

Et si on cherchait des solutions à nos blessures émotionnelles qui nous poussent à agir, mais pas de la meilleure façon qui soit? C’est un processus long mais mieux vaut commencer, que de les enfouir en nous empêchant de les affronter.

Pour s’en sortir nous devons trouver l’origine de notre malêtre et poser un acte qui nous poussera vers le changement. Tout le monde n’agit pas de la même façon face aux blessures. Certaines personnes arrivent à faire la part des choses et evoluer, trouvent de la force dans leurs expériences difficiles pour s’en sortir grandis, d’autres quant à eux restent marqués et pas de la meilleure façon qui soit.

Vous n’avez pas confiance en vous, vous souffrez de quelque blessure que ce soit , demandez vous d’où ça vient et osez faire quelque chose que vous n’aviez auparavant jamais fait et que vous ne pensiez pas faire en connaissant bien évidemment vos limites. De petites victoire en petites victoires, nous pouvons être amenés à changer, pour pouvoir devenir la personne qu’on a envie d’être.

Dans tous les cas de figure et fonction de nos différences nous nous devons de connaitre nos manques et essayer de trouver en nous mêmes la force de les combler .

L’essentiel pour moi c’est:

  1. D’apprendre à être fier de soi et à s’accepter
  2. Accepter et avoir conscience de ses blessures, de son attitude, pour en guérir
  3. Attendre peu des autres et compter beaucoup sur soi; car quand on attend trop des autres on peut être déçu.
  4. Me dire que : Les autres ne peuvent pas être comme nous voulons qu’ils soient.A force d’être exigeants avec eux, en fait ce sont nos propres peurs que nous transmettons, involontairement, nous rejetons l’autre avant qu’il ne nous rejette. Quand ce sera le cas, vous vous direz que cette personne n’était en fait pas un ami, mais ne serait-ce pas vous qui l’auriez par hasard repoussé?
  5. Ne pas s’effacer et s’auto flageller mais plutôt apprendre à se valoriser
  6. Refuser la fatalité. Aujourd’hui n’est peut-être pas comme on le voudrait, mais si on faisait de notre mieux pour changer le lendemain.
  7. Il n’y a pas de petites victoires, il n’y a que des victoires. Le changement se fait lentement.

Je vais encore parler de la loi de l’attraction, mais pour attirer des bonnes personnes dans sa vie, il faut être soi-même dans un état d’esprit positif. Certaines personnes arrivent dans nos vies quand nous ne n’y attendons pas. Quelques fois, nous trouvons soutien, réconfort auprès de personnes, que nous ne considérions par forcément comme des amis, à qui nous ne prêtions aucune attention, mais qui le deviennent, parce qu’on a eu suffisamment d’ouverture d’esprit pour se laisser aider ou pour les faire entrer dans nos vies. Essayez de ne pas être trop associable pour passer à côté de rencontres magnifiques, laissez-vous inspirer par des personnes qui ont un parcours intéressant, des expériences significatives ou similaires aux vôtres et qui ont réussi à s’en sortir. Trouvez vous quelqu’un à qui parler, cette personne qui vous veut du bien et dites vous des paroles positives au lieu de vous déprécier . Je pense qu’il est important de faire ce travail sur soi, un jour vous aurez la conviction que vous êtes quelqu’un de super et que vous êtes capables de faire de grandes choses.

Ceux qui réussissent, ils n’ont pas deux têtes( sourire)

Et vous comment faites vous ou comment avez vous fait pour guérir de vos blessures émotionnelles ?

Soyons audacieux…

Elsie

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :