Les aventures de Julie au Bénin

Ce 14 février 2018, je le pensais romantique, sensuel, magique. C’était sans compter sur tout ce qui m’est arrivé. Je vais vous raconter mon après-midi de Folie.

Ça fait une semaine que nous sommes en vacances, pour fêter nos un an ensemble avec Rudy. Nous avons décidé d’aller visiter le Bénin. Nous avions envie de Soleil, envie d’Afrique et donc choisi ce pays car nous en avions entendu que du bien. Faire un petit tour dans ce pays exotique et profiter d’un moment à deux avec mon romantique au cœur tendre. Quoi de prévu pour marquer le coup? un pique nique sur une plage privée, profiter du beau temps. Une journée toute simple en perspective. Ce n’est pas tous les jours qu’une date est dédiée à l’amour alors, c’est une occasion d’en profiter. On a décidé d’y aller vers midi.

C’est le matin, la journée a bien commencé. Nous logeons chez un couple amis à mon homme qui y sont installés depuis déjà deux ans, dans une grande maison avec un énorme jardin. Pour le coup, c’est vraiment un pays magnifique. Les béninois sont gentils et accueillants, et il y a beaucoup de choses à visiter. Nous nous sommes beaucoup promenés; Mais cette journée, nous avons prévu de la passer tous les deux et de rejoindre nos amis un peu plus tard pour se faire un weekend prolongé dans une ville à Côté : Grand Popo. Nous sommes sensés prendre la route vers 17h.

Revenons donc à cette journée du 14 février.Rudy a tout préparé. On prend la voiture avec le chauffeur, qui nous sert de guide et on arrive à la plage. Il n’y a personne. C’est agréable, on choisit un endroit plutôt pas loin de la mer. On se pose, on étale une grande natte sur le sol, on s’assied, on sort nos sandwich nos boissons etc… il a fait le plein, de l’entrée au dessert, je suis assez impressionnée. On grignote un peu, sandwichs, canette de jus de pomme frais, en dessert des glaces bien emballées dans la glacière. Une tonne de glaçons, pour bien maintenir le tout à bonne température. Il a pensé à tout. Il fait chaud. J’ai envie de tremper mes pieds dans l’eau, on se lève on va au bord de l’eau, elle est fraîche. Tout à coup mon chéri a une idée saugrenue: Et si faisait l’amour dans l’eau ? J’éclate de rire, il est fou ce mec, il insiste – Allez ça va être drôle et il n’y a personne… Je ne sais pas pourquoi je m’exécute, je me laisse tenter. On enlève nos vêtements et on immortalise le moment par un intense moment d’amour puis on se jette à l’eau, pour une petite baignade. On s’amuse comme des fous. Toujours personne à l’horizon on profite. Quelques minutes plus tard, on décide de sortir de l’eau, mais où sont nos vêtements?

Croyez-vous qu’on ait été assez bêtes pour se dénuder près des vagues? Nos vêtements ont été emportés, on n’y a même pas prêté attention. Il ne nous reste plus que nos chaussures laissées près du reste de nos affaires au sol (pas grand chose). Je suis amusée et énervée à la fois par la situation. On n’y croit pas. C’est une blague, ce n’est pas possible. On a été tous les deux assez cons pour ne pas y penser ? Mon portable était dans la poche de ma robe, qui est partie avec les vagues. Le dernier Samsung en plus. C’est ça d’être accro au téléphone et de le garder sur soi tout le temps. Le sien est dans son sac. Il nous reste au moins ça.

Je ne peux pas rentrer à la maison toute nue… Comment puis-je faire pour ne serait-ce qu’aller jusqu’à la voiture ? Qu’est-ce qu’on peut faire ? On se décide enfin à sortir de l’eau, on n’a qu’une natte et un drap pour se couvrir mais comment va -t- on faire ? Je me pose 10000 questions sans voir de solution. Je ressens l’agacement de Rudy.

Tout à coup, comme par hasard, une voiture de police passe par là et nous aperçoit de loin tous nus. On espère qu’ils ne nous ont pas vus, mais trop tard, ils s’arrêtent et viennent jusqu’à nous. Quelle malchance ….

Ils se rapprochent

– Monsieur madame, que faites vous tous nus? nous demandent-ils

on a beau leur expliquer la situation, ils décident de nous embarquer pour attentat à la pudeur. On se couvre avec le drap dans lequel on a mis tous nos sandwich, pour le coup on les auras à peine mangés et les glaces vont fondre. Rudy me dit: mais t’es sérieuse? dans un moment pareil tu penses à la bouffe ? et moi de lui répondre que c’était un peu son idée tout ça…

Ils nous embarquent à l’arrière de la voiture. Rudy est tout confus, on se regarde, tous les deux toujours surpris par cette situation plus que ridicule. En plus pour couronner le tout, l’arrière de la voiture est bien ouvert, on se fait bien évidemment observer par les habitants le long du trajet au poste de police, on s’est même fait prendre en photos. On arrive au poste de police, on nous emmène dans le bureau du commissaire. Et là commence un interrogatoire.

Que fait-on là ? Est-on en vacances? Nous sommes venus avec qui? chez qui ? le commissaire nous sermonne, vous les étrangers vous vous croyez tout permis? vous prenez une place privée pour un camp de nudistes ou quoi ? Respectez les gens quand même avant d’aller vous baigner tous nus. Vous n’êtes pas dans votre maison etc. Vous méritez qu’on vous garde une nuit. Je n’avais envie de tenter son sérieux, on a juste fait profil bas.

Ironie du sort on était sortis sans nos papiers, donc aucun moyen de prouver notre identité. Le chauffeur qui nous avait emmené a dû aller à la maison avertir nos amis qui sont venus nous chercher des heures après avec des nouveaux vêtements nos papiers et être garants de notre santé mentale…

Au final, on nous a libéré à 21h après nous avoir donné une amende de 40 000 francs (60 euros) et passé l’après-midi à nous sermonner dans une pièce chaude. On dégoulinait de sueur, mais voyons le coté positif on était tous nus donc on n’avait pas si chaud que ça.

Récapitulatif de la journée

Testé quelque chose de nouveau, s’être fait arrêtés, s’être tapés la honte..

On est épuisés. On rentre à la maison, mine totalement défaite. On se pose dans le canapé. Nos amis éclatent de rire, fou rire pour tout le monde vu le ridicule de la situation, on ne peut qu’en rigoler. Ils nous charrient. On entendra parler de cette histoire longtemps, j’en suis sûre. Une douche, on se rhabille et on ressort tous les quatre. Retour au restaurant sur cette même plage, tant qu’à faire. Cette fois-ci évitons le pique nique nocturne et on garde nos vêtements. On ira à Grand Popo demain.

On se serait vraiment fait remarqués. on s’en souviendra de ce 14 février. La prochaine fois on fera quelque chose de plus classique et habillés cette fois.. ou alors on fera plus attention. A y réfléchir on aura passé une saint valentin bien originale.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :