Dans la tête d’un homme partie 2/5

Christian s’apprête. Ce soir il a rendez-vous avec Julie pour prendre un verre. Il l’apprécie beaucoup. Elle lui a donné rendez vous à la rotonde à bastille. Ils ont enfin réussi à programmer une date après maintes annulations. Il est content que cette fois ce soit la bonne.

Ça fait un moment qu’elle l’intéresse mais il ne comprend pas pourquoi elle et la plupart des filles le prennent pour un ami. Il ne sait décidément pas là où se limite la « Frienzone » et comment il fait pour y entrer à tous les coups.

Il posera la question ce soir à Julie à savoir ce qui cloche chez lui et pourquoi il a beau lui demander de sortir avec lui, elle n’est pas intéressée, il n’ est pourtant pas moche Christian, bien au contraire, en plus il est gentil. Mais c’est peut être ça le problème.

Il arrive à la rotonde, ils discutent, il lui demande comment elle va. Ils ont atteint un certain degré de proximité et elle commence à se confier à lui, elle lui raconte sa récente aventure avec Yannick en détails en plus, le fait qu’elle soit toujours un peu accro à lui mais qu’elle songe à arrêter de le voir mais n’y arrive pas et court à chaque texto qu’elle reçoit. Elle lui parle de ses rencontres en général, sur ce qu’elle recherche chez un homme etc.

Il se rend compte qu’elle lui avait peut-être raconté des histoires et qu’elle n’a jamais été grippée et même qu’au final ça ne marchera jamais parce qu’ils sont trop proches. Elle sait qu’elle l’intéresse mais comment se fait-il qu’elle arrive à se confier à lui aussi aisément? Mais quand a- T- il laisse la situation devenir telle qu’elle est? et surtout comment?

Il faut dire que Christian est le genre d’homme que je pourrais qualifier de « trop sensible, trop gentil, l’ami des femmes ».

  1. Il veille avec soin à ne jamais brusquer ou choquer les femmes avec qui il discute.
  2. Il se laisse facilement intimider par elles.
  3. Il a la drague maladroite.
  4. Il veut tellement être proche d’elles, mais sans s’en rendre compte il passe de potentiel amant à confident.
  5. Ses techniques de drague sont si peu frontales que la plupart du temps elles n’aboutissent pas. Les filles font semblant de ne pas comprendre, et il évite d’être direct pour ne pas les brusquer.
  6. Il est un peu trop patient, trop compréhensif.
  7. Sa douceur est telle qu’il devient l’objet de confidences les plus osées.
  8. Au final cet homme « doudou » n’inspire qu’une relation posée et calme plutôt qu’une passion dévorante et enivrante.
  9. La Friendzone? il ne sait même pas ce que c’est…
  10. Et qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir un vrai ami de sexe masculin.

Pourquoi aime t- on autant le bad Boy? C est parce qu’avec lui on se sent challengées. On a envie d’essayer de le modeler, il cultive un certain mystère qu’on a envie de percer. Il nous fait rêver. On croit qu’avec nous ce sera différent. On a envie d’être celle qui l’aura fait changer…

Alors messieurs doudou…

Soyez plus directs, prenez des risques, surprenez-nous, faites nous rêver, prenez des initiatives. Les femmes ont aussi besoin d’être dirigées. Ne soyez pas notre confident, les bonnes copines sont la pour ça. Restez gentil mais gardez le contrôle.

Et mesdames, ils sont bien ces hommes, donnez leur leur chance. Quelques fois un doudou ça réchauffe en hiver.

A très bientôt en attendant la partie 3/5

Elsie.

6 commentaires sur “Dans la tête d’un homme partie 2/5

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :