Cher Bénin, lettre à mon pays

Cher Bénin,

Je t’écris ces quelques mots pour te dire à quel point tu me manques.

Je t’ai quitté cela fait maintenant plus de 10 ans à peine majeure. Mais tu restes toujours dans mes pensées. Pendant toutes ces années tu m’as appris que la famille c’est sacré; que les aînés il fallait les écouter, que après la pluie vient le beau temps et même la pluie avec toi je l’ai aimée. Je ne savais pas ce qu’étaient les manteaux, les écharpes, les bonnets. Je connaissais les lunettes de soleil, les piscines en plein air, les maillots de bain, les bons restaurants et le collège de l’Union.

plat beninois-20170806-WA0013

De toi, je connais le village lacustre de Ganvié, quelques villes incontournables comme Ouidah, sa porte du non retour,sa forêt sacrée et son temple des pythons, Abomey; Porto-Novo et son ONG  » Projet Songhai » qui prône le développement naturel des espèces animales et végétales, ainsi que entrepreneuriat agricole ou encore une sensibilisation des populations par rapport à la richesse de nos terres et l’exploitation de celles-ci. Au sein de son immense parc, « Projet Songhai » rien ne se perd tout se transforme. Je connais aussi bien évidemment Cotonou où j’ai grandi et son marché Dantokpa. Récemment j’ai découvert grand Popo où j ai passé deux jours inoubliables, Je connais quelques nouvelles plages Comme Dreambeach et quelques lieux de divertissement. Tes taxi moto: Zémidjan participent à la dynamique de la ville. Me manquent aussi les vendeuses au bord de route, les beignets frits salés et sucrés.

dream beach le club des audacieux IMG_20170804_175952dream beach 2 le club des audacieux IMG_20170804_175952

projet songhaiIMG_20170809_154723

Je ne te connais pas bien encore malgré toutes ces années avec toi et j’ai encore tellement à apprendre.

De toi, je ne connais pas encore Possotomè, le parc naturel de la Pendjari et la multitude de plages qui longent la côte, les chutes de Kota à Natitingou et encore plein d’autres choses.

De toi, j’en suis sûre même étant catholique et pratiquante, que le vaudou n’est pas une pratique négative  comme nous laisse penser les rumeurs. Je n’y connais rien certes, mais j’ai la conviction que l’essentiel c ‘est de l’utiliser avec bienveillance. Beaucoup de gens pratiquent l’ésotérisme et ne sont pas de mauvaises personnes pour autant. C’est mon patrimoine culturel, c’est mon histoire et je ne peux donc pas le renier. Je ne peux pas oublier d’où je viens. Je suis fière de mon appartenance, de mes origines et de mon pays.

Avec toi j’ai appris que les conflits se réglaient dans la sérénité et j’ai aussi appris ce qu’était la démocratie, la stabilité politique et des élections présidentielles sans tapage, ce qui fait de toi un des pays les plus sûrs de l’Afrique de l’Ouest.

J’espère un jour te connaître un peu mieux mais si je ne viens pas souvent te voir ce n’est pas que je ne t’aime pas mais air France m’a ruiné. J’aimerais te revoir très bientôt . Passer des moments agréables avec toi, retisser des liens et recréer de nouveaux souvenirs.

Cette petite note pour te dire que tu me manques….

Grand Popo plage et ses pêcheurs.

A très bientôt

Une amoureuse de son pays.

Bonne semaine à tous.

Parcourez ce site si vous avez envie de connaître ce beau pays :http://www.benin-tourisme.com/

 

15 commentaires sur “Cher Bénin, lettre à mon pays

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :